01 Coordonnateur projet

CONTEXTE 

L’Etat de Côte d’Ivoire a contracté un prêt auprès de l’Agence Française de Développement (AFD) par la Convention de Crédit N° CCI1912 01 A,  signée le 22 mai 2024, d’un montant total de 110 000 000 € HT, soit 72 155 270 000 FCFA pour le financement du Projet Abidjan Inter-Modalité (AIM). 

Le projet AIM, prévu pour une durée de six (06) ans, vise à apporter une solution durable à la réorganisation du système de transport abidjanais au moment de la mise en service du transport massifié à l’horizon 2028, en permettant de financer en partie la réalisation d’infrastructures facilitant l’intermodalité entre les différents réseaux (transport massifié, bus et transport artisanal) et entre les communes du Grand Abidjan, par rapport au système actuel de gares informelles.  

Ce projet dont la maîtrise d’ouvrage est assurée par le Ministère des Transports vise donc à réaliser des aménagements afin de permettre aux populations d’accéder aisément aux différents modes de transports, et aux transporteurs de s’insérer aisément dans le nouveau système de transport collectif de qualité, sûr et accessible à travers, d’une part la construction d’environ trente-deux (32) Pôles d’Echanges Multimodaux (PEM) qui sont des lieux d’échanges ayant trois fonctions : (i) une fonction transport, la gestion des flux des passagers entre différents modes, (ii) une fonction services, liée aux commerces et autres services tels que des bureaux, et (iii) une fonction urbaine, en tant que nouvelle centralité autour de laquelle s’organise un quartier et, d’autre part la construction de cent-quatre-vingts (180) points d’arrêts. 

Il s’articule autour de quatre (04) composantes que sont : 

  • Composante 1 : Construction de 32 PEM dans le Grand Abidjan (Travaux et indemnisations) ; 
  • Composante 2 : Réalisation de 180 points d’arrêts dans le Grand Abidjan ; 
  • Composante 3 ;Accompagnement de la réalisation du programme et renforcement des capacités des différents acteurs ; 
  • Composante 4 : Indemnisation des personnes affectées par le projet. 

Conformément aux documents du projet, le Ministère des Transports, qui en est le maître d’ouvrage a désigné l’Autorité de la Mobilité Urbaine dans le Grand Abidjan (AMUGA)  en qualité de maître d’ouvrage délégué (MOD) pour l’exécution du projet et en assurer la gestion et/ou l’exploitation. 

L’AMUGA est une Autorité Administrative Indépendante (AAI), créée par l’article 9bis de la loi n°2014-812 du 16 décembre 2014 d’orientation du transport intérieur (LOTI) telle que modifiée par les ordonnances n°2018-09 du 10 janvier 2018, n°2019-99 du 30 janvier 2019 et n°2023-718 du 13 septembre 2023. Elle est régie par le décret n°2019-100 du 30 janvier 2019 déterminant son organisation et son fonctionnement.  

Ainsi, l’AMUGA, en tant que MOD, est responsable de la mise en œuvre de l’ensemble des activités contenues dans les quatre (04) Composantes du projet. Dans ce cadre, l’AMUGA prendra les dispositions nécessaires pour assurer : 

  • la préparation puis la mise à jour trimestrielle du Plan de Passation des Marchés et la passation des marchés concernant la réalisation des travaux d’infrastructures et de bâtiments, l’acquisition d’équipements et la fourniture de services (prestations intellectuelles et prestations de services) contenues dans les composantes du projet ; 
  • la préparation des documents d’appels d’offres, la gestion du processus de passation des marchés d’études, de travaux et de fournitures à passer au nom et pour le compte de la Maîtrise d’Ouvrage dans le cadre du projet ; 
  • la signature de l’ensemble des marchés afférant à la réalisation du projet ; 
  • l’émission des ordres de services (OS) des marchés d’études, de travaux et de fournitures passés au nom et pour le compte de la Maîtrise d’Ouvrage dans le cadre du projet ; 
  • le suivi des chantiers et des marchés de fournitures et de prestations intellectuelles et de travaux du projet, en lien avec la mission d’Appui à Maîtrise d’Ouvrage et Sociale (AMOS),  et les différentes Maîtrises d’Œuvre (MOE) ; 
  • l’évaluation à mi-parcours de la mise en œuvre des plans d’action de réinstallation et des plans d’action genre ; 
  • l’indemnisation des personnes affectées par le projet ; 
  • la réception des ouvrages et des livrables de chaque composante du projet ; 
  • la gestion financière de la réalisation du projet ; 
  • la gestion environnementale et sociale du projet, conformément aux règles applicables au projet et résumées dans le Plan d’Engagement Environnemental et Social (PEES) ; 
  • la gestion des PEM et Points d’arrêt ; 
  • la mise en place du dispositif de suivi-évaluation du projet; 

Pour l’opérationnalisation du projet AIM, l’AMUGA constituera une équipe d’experts clés mobilisés à plein temps au sein d’une Unité de Gestion du Projet (UGP) placée sous l’autorité directe de son Directeur Général. 

Le personnel de l’UGP sera appuyé dans ses prestations par les divers services techniques, administratifs et financiers de l’AMUGA, impliqués autant que de besoin pour la bonne exécution du projet. Les coûts de mise en place et de fonctionnement de l’UGP sont pris en charge par le prêt de l’AFD. 

C’est dans ce cadre que la Direction Générale de l’AMUGA lance le présent avis à manifestations d’intérêt (AMI) pour le recrutement du Coordonnateur du projet. 

MISSIONS ET ATTRIBUTIONS /ACTIVITES 

1-Mission principale 

Cette mission se décompose en trois (3) composantes : 

  • Supervision générale du projet ; 
  • Coordination et suivi de la gestion administrative et financière du projet ; 
  • Suivi technique du projet. 

2-Activités /tâches 

Sous la responsabilité du Directeur Général de l’AMUGA à qui un reporting régulier sera fait, le coordonnateur du projet est chargé de : 

Pour la supervision générale du projet

  • la préparation, la mise en œuvre et les éventuelles mises à jour du manuel de procédure du projet ; 
  • le recrutement du personnel de l’Unité de Gestion du Projet (UGP) et la coordination des activités des membres de l’UGP une fois recrutés ; 
  • la supervision du processus de la passation des marchés et le suivi des contrats ; 
  • l’élaboration des rapports d’activités périodiques conformément aux engagements de la Convention de financement du projet ; 
  • la préparation et la participation aux réunions du COPIL du projet ainsi que des revues sectorielles et des missions de supervision de l’AFD.

Pour la coordination et le suivi de la gestion administrative et financière du projet

  • la préparation des outils de pilotage annuels du projet à soumettre à l’ANO de l’AFD (budget de l’Unité de Gestion du projet, Plan de Passation des Marchés en lien avec le Spécialiste en Passation des marchés) ;  
  • l’élaboration, en lien avec l’assistance à maitrise d’ouvrage technique et sociale (AMOTS) et les maitrises d’œuvre (MOE) du calendrier d’exécution des différentes activités du projet ; 
  • l’exécution du budget du projet conformément au manuel de procédures du projet   ; 
  • la supervision de la gestion des ressources humaines de l’UGP (notamment ordonnancement du paiement des salaires) ; 
  • la supervision de la rédaction des documents pour les passations de marché (termes de références, manifestation d’intérêt, évaluation des offres, négociation des contrats …) ; 
  • le reporting financier nécessaire au bon suivi du projet ;  
  • la vérification et le contrôle des factures soumises par les consultants ou les fournisseurs. 

Pour le suivi technique du projet

  • la planification, la coordination et la mise en œuvre des activités en concertation avec les services de l’AMUGA, l’AFD et les directions concernées du Ministère des Transports ; 
  • la supervision de la coordination avec les prestations de MOE point d’arrêt, MOE Pôle d’Echange Multimodal et l’AMOTS ;  
  • la mise en œuvre et le suivi des recommandations des missions de supervision, d’audit et du Comité de Pilotage du projet ; 
  • l’organisation des réunions de coordination (périodique ou à la demande) afin de mettre à jour le calendrier des activités,  et résoudre les problèmes éventuels freinant la bonne marche des activités du projet ; 
  • la coordination et la collaboration avec les autres programmes et services intervenant sur des projets en interface avec le projet ; 
  • la surveillance de la bonne application des normes environnementales et sociales. 

Pour les activités connexes

  • l’organisation des missions de supervision de la maitrise d’ouvrage et du bailleur de fonds (AFD) ; 
  • la promotion des activités et résultats du projet ; 
  • la représentation du projet auprès des acteurs externes ; 
  • la réalisation de toute autre tâche jugée pertinente pour la bonne avancée du projet. 

Le Coordonnateur peut déléguer certaines de ces fonctions aux membres de l’UGP après accord du maitre d’ouvrage délégué (MOD).  

En cas d’absence ou d’indisponibilité du Coordonnateur, la coordination des activités du projet est assurée par l’Ingénieur VRD – Infrastructures. 

3-PROFIL RECHERCHE 

Diplôme & Expérience 

  • être titulaire d’un diplôme d’ingénieur des Travaux Publics (au moins Bac+5) ou équivalent ; 
  • disposer d’au moins dix (10) années d’expérience professionnelle pertinente avec 05 ans dans la gestion et l’administration de projets urbains dont notamment en infrastructures de transport, assainissement, rénovation urbaine et équipements ; 
  • disposer d’une expérience dans la gestion des projets de développement financés par des bailleurs internationaux (AFD, BAD, BM…) ; 
  • avoir cinq (5) ans d’expériences au minimum en tant que responsable principal dans une unité gestion de projet ou en tant que chef de mission d’un projet d’investissement financé par un bailleur de fonds. 

Savoir faire 

  • expérience probante en conduite d’équipe pluridisciplinaire ; 
  • bonne maitrise des procédures de gestion des projets financés par les bailleurs ;  
  • très bonnes connaissances des procédures en matière de passation des marchés financés par les bailleurs internationaux ;  
  • connaissance du paysage politique et sociétal ivoirien ; 
  • intérêt démontré pour la bonne gestion des finances publiques et du devoir de redevabilité ;  
  • excellente maitrise du Français ; 
  • bonne connaissance des outils informatiques et applications Microsoft Office, notamment les programmes informatiques suivants : Excel, Word, PowerPoint, Project, (courrier électronique Outlook) et Internet. 

Qualités et aptitudes 

  • Organisation et rigueur dans l’exécution des tâches ;  
  • Grande capacité d’analyse, de synthèse, de rédaction et d’organisation ; 
  • Anticipation, respect des délais, discernement, autonomie, sens aigu de l’initiative ; 
  • Sens de l’écoute, de dialogue et de la communication ; 
  • Capacité à travailler en équipe sous pression ; 
  • Capacité à être discret et à garder un secret professionnel ; 
  • Aptitude à effectuer des missions de terrain. 

TYPE DE CONTRAT 

Contrat à Durée Déterminée (CDD) d’un (1) an renouvelable  

CONDITIONS DE CANDIDATURE 

Toute personne intéressée par le poste est priée de faire parvenir son dossier de candidature en version électronique, composé de son Curriculum Vitae et d’une Lettre de Motivation contenant ses prétentions salariales  et trois (3) références professionnelles au plus-tard le 30 juin 2024 aux adresses électroniques agahie@amuga.ci et mpkouadio@amuga.ci en précisant en objet « Candidature pour le poste de Coordonnateur du projet AIM » 

 

Laisser un commentaire